Le Web 3.0, l'Internet du futur

"Le Web 3 est ce nouvel Internet détenu par les utilisateurs et contributeurs, rendu possible aux moyens des tokens.

Désormais, il est possible de construire un nouveau Facebook/Twitter, en servant de protocoles d'exécution et en utilisant ce nouveau courant de pensée qui vise à accroître le contrôle des utilisateurs sur les réseaux, plutôt que celui des entreprises".

Chris Dixon, entrepreneur et investisseur dans la crypto

Web 3 Preview

Si vous deviez expliquer en quelques mots la différence entre le web d’hier, celui d’aujourd’hui, et le web de demain, quelle serait votre réponse ?

  

Le Web 3.0 (Web3) est en train de bouleverser notre manière d’utiliser internet et tous les services qui y sont associés : les navigateurs web, le partage de fichiers, le streaming, les applications (apps) ou encore, les bases de données …etc.


Alors que certaines personnes n’ont pas attendu pour accueillir ces nouvelles technologies, d’autres appréhendent, voire refusent, d’accepter l’internet du futur, LE futur.


Mais pourquoi faut-il s’y intéresser ? Pourquoi devrions-nous suivre cet énième mouvement comprenant des concepts abstraits tels que la blockchain, les nfts, la crypto-monnaie ? Pourquoi ne pas se contenter tout simplement de notre système actuel ? 


C’est ce que nous allons voir dans ce nouvel article consacré au Web de demain, le Web 3.0. 

Web 3.0

Le Web 3.0, c’est quoi ?

Aussi appelé l’Internet décentralisé, le Web3  n’est ni plus ni moins qu’un nouvel acte, une nouvelle page qui se tourne dans l’histoire d’Internet.

 

Aujourd’hui, nos données sont principalement transmises et gérées par les grosses entreprises, notamment celles liées au big data. Pour en citer quelques unes : 

  • Apple, 
  • Google, 
  • Spotify,  
  • Facebook, 
  • Instagram, 
  • Starbucks, 
  • Netflix.

Dans cette optique de décentralisation, les données sont désormais vouées à transiter directement entre les utilisateurs. C’est donc une nouvelle ère du web qui s’ouvre, celle où nous nous réappropriont nos données.


Pour mieux comprendre les changements que cela entraîne, il est nécessaire de revenir sur ce qu’il y avait avant. 


Comprendre le Web 1.0 et Web 2.0 

Blockchain, DAO, NFT, Métavers… est-ce que c’était mieux avant ? 


La logique veut que s’il existe un Web 3.0, on devrait trouver des versions antérieures. L’Internet décentralisé est en fait une évolution du Web 1.0 et du Web 2.0.

 

Mais alors, reposons-nous cette question : est-ce que c’était mieux avant ? Il serait contre-productif de vous répondre oui ou non. À vous de vous faire votre votre propre opinion.

 

Gardez simplement en tête qu'il est toujours difficile pour certaines personnes de comprendre (et d’accepter) les changements. Encore plus, ceux qui sont liés à nos données.


On pourrait cependant vous conseiller d’aller jeter un œil à cette intervention brillante donnée par la spécialiste Shermin Voshmgir (auteur de @token3conomy et fondatrice de @tokenkitchen) durant le TEDxCERN de 2018. Le thème de la conférence était le suivant : Web3, Blockchain, crypto-monnaie : une menace ou une opportunité ? (Web3, Blockchain, cryptocurrency: a threat or an opportunity?).


Cette dernière commence par un extrait issu de la télévision américaine dans laquelle les présentateurs découvrent le monde d’Internet en 1993. Ils tentent de le définir tant bien que mal.

What is Internet

Today Show - 1994 : "What is the Internet, Anyway?", Chrissy Miklacic, Youtube.

Achetez votre première cryptomonnaie facilement en euro avec Galeon

Cet exemple est assez probant et démontre parfaitement les enjeux de l’époque dans laquelle nous vivons. Chaque jour, de nouvelles innovations font surface et il est parfois complexe de maîtriser tous les sujets. Surtout à cette vitesse.


Ne vous est-il jamais arrivé d’entamer une discussion sur la blockchain, sur la crypto-monnaie ou bien encore sur les nft, et de voir votre interlocuteur fuir immédiatement la conversation ?

 

Pour Galeon, c’est l’un de nos plus gros challenge : expliquer en quoi la blockchain peut être utilisée à des fins médicales. Car à première vue, cela prend des airs de scénario de science-fiction.


Les évolutions technologiques avancent à une telle vitesse, que nous avons parfois du mal à suivre. Mais pourquoi ne pas essayer de comprendre ?

Les origines d’internet : le protocole HTTP et le Web 1.0


On ne peut pas aborder ce sujet sans mentionner le nom de l’informaticien britannique Tim Berners-Lee. Ce dernier et son équipe ont permis d’inventer le fameux concept du World Wide Web (www).

 

Aux origines, il y avait donc le Web 1.0, genèse du monde virtuel qui nous entoure. Le principe ? Permettre aux entreprises et autres prestataires de diffuser de l’information sur leur propre serveur à destination des utilisateurs.

 

Dès lors, la diffusion est à sens unique, il n’y a donc aucune interaction possible. Elle est diffusée sur des sites vitrines, institutionnels et autres. 


On pourrait situer approximativement cette période entre 1990 et 2004, années durant lesquelles se développent les connexions aux pages web avec notamment la création du protocole HTTP et du fameux www.

Web 1.0

Le Web 2.0, l’internet ultra-connecté et les réseaux sociaux 


La génération Y (1980-2000) a grandi avec les premiers blogs, les forums, les skyblogs ou encore Myspace. C’est l’époque des premiers posts et commentaires avec lesquels les utilisateurs vont enfin pouvoir interagir avec l’information diffusée.

 

Bienvenue dans l’Internet collaboratif. Le concept de base qui était simplement pour les internautes de recevoir l’information prend un autre tournant, car désormais, il y a les réseaux. 


Avec cet outil incroyable, le visiteur lambda peut enfin s’exprimer avec la possibilité de diffuser ses propres contenus : publication, blog, post, vidéos, musique.


De 2004 et jusqu’à aujourd’hui, Internet va être inondé de toutes sortes d’informations et de données, pour le plus grand plaisir des entreprises.

 

Car oui, au fil des années, tous ces clics, toutes ces interactions sont devenus une vraie mine d’or pour les entreprises. Un nouveau business va se développer autour de la data et de la publicité


Nous sommes devenus peu à peu les produits d'internet. Un exemple simple, celui du marketing d’influence

  • Les influenceurs sont utilisés pour promouvoir des produits et services,
  • Leur followers achètent les produits sponsorisés et confient, indirectement ou non, un certain nombre d'informations à leur sujet et sur leurs habitudes.

Se pose alors la question du contrôle de notre identité virtuelle. Certes, les gouvernements mettent en place des solutions comme le  RGPD (Règlement général sur la protection des données), néanmoins, son application reste complexe, surtout à l'échelle européenne et internationale. 

 

Certaines personnes de la communauté vont vouloir changer les choses en poussant Internet vers une nouvelle conception qui vise à redistribuer le pouvoir aux utilisateurs : le Web 3.0. 

Web 2.0

Quels changements pour le Web3 ?

La transformation des services pour un Internet plus juste


L’évolution vers un nouvel Internet a déjà commencé. Au niveau des entreprises cependant, il faudra attendre encore une dizaine d'années pour que le Web3 remplace le Web2.

 

Cette mutation est générale et elle touchera l’ensemble des outils du Web avec pour objectif de construire un environnement plus juste, collaboratif et sécurisé.

 

Voici quelques exemples des changements opérés par le Web3 : 

  • L'architecture du réseau ne repose plus sur une architecture classique (du client au serveur), largement contrôlée par les entreprises. Elle repose sur le Peer-to-peer (P2P) et permet aux utilisateurs de retrouver la possession de leurs données personnelles en devenant serveurs à leur tour. Autrement dit, il n'y a pas d'autorité centrale.
  • La gouvernance du Web revient aux organisations qui prennent la forme de DAO (decentralised autonomous organisation). C'est donc la participation directe des utilisateurs. Le pouvoir n'appartient plus aux géants des big data.
  • Le système n'est pas financé par les banques centrales et autres institutions. Ce sont les smart contracts et la blockchain qui prennent le relais. Ainsi, il n'y a aucun intermédiaire à payer. 
  • Sur l'utilisation des données personnelles, les utilisateurs redeviennent propriétaires et peuvent décider de les monétiser ou non.
Web3

Vers un "meilleur" Internet ?


Le Web3 soulève un certain nombre de questions qu'il est toujours intéressant de se poser.


D’abord, il y a celle liée à nos données personnelles et à notre identité numérique. Si certaines personnes ne s'en préoccupent pas plus que ça, d’autres considèrent qu’il faudrait donner une vraie valeur au consentement. En ce sens que, un Internet plus juste serait un lieu où le choix de l'internaute aurait un réel impacte. 


Ensuite, il y a la question de la liberté d'accès. Beaucoup de gouvernements et autres institutions restreignent, voire empêchent encore l’utilisation libre d’Internet. 


Et puis, il y a encore à se questionner sur notre contribution dans toute cette construction, en permettant aux utilisateurs de pouvoir choisir et participer à certains projets, notamment grâce à la crypto-monnaie. On parle de Token économie (token economy) pour désigner cette nouvelle organisation dans laquelle investisseurs, contributeurs, créateurs, utilisateurs... bref, toutes les entités et personnes qui investissent dans un projet, se voit récompenser en crypto-monnaie.


En effet, Le Web3 se construit en sous forme de DAO. Ainsi, chaque utilisateur peut choisir dans quel projet investir. En échange des investissements, il obtient des jetons/tokens (crypto).

 

Pour que ce système fonctionne, il est nécessaire que chacun adopte un comportement en accord avec les valeurs établies. 


Vous souhaitez bâtir le monde virtuel de demain ?


Comment investir dans le Web 3.0 ?

Liste non exhaustive 

Les possibilités sont multiples. Rappelez-vous simplement que vous serez récompensé en jetons/tokens. Petite précision, il existe beaucoup, beaucoup, beaucoup de crypto-monnaies en circulation (+10.000).


Voici une liste non-exhaustive des services dans lesquels vous pouvez investir : 

  • les dApps ou les applications décentralisées (ex : Uniswap, Audius, Brave)

  • les blockchains permettant de créer les dApps (ex : Solana, Cardano, Ethereum)

  • dans le stockage de fichiers et cloud décentralisé (ex: Filecoin, Siacoin, Aleph ou encore Akash)

  • les blockchains qui interagissent entre elles (ex : polkadot)

  • dans le streaming (ex : theta, AIOZ, Helium)

Investir dans le Web3

Investir dans Galeon, c’est investir dans la santé de demain 

Chez Galeon, nous utilisons la blockchain pour développer le dossier patient de l'hôpital du futur et redonner le pouvoir aux patients sur ses données.

 

Plusieurs programmes existent comme celui du staking sur 3 ans. En échange, vous devenez détenteur de Galeon token, et vous participez à un projet "Good for Humanity".

 

Vous savez désormais ce qu’est le Web 3.0. Des questions ? N’hésitez pas à les poser en commentaires, à partager, et liker cet article. 

Le but de cet article est avant tout de simplifier des concepts techniques liés à la crypto-monnaie, afin de les rendre accessibles à tous. Ces mots n’engagent donc que leur auteur. Il ne s’agit pas de conseiller le lecteur sur ses investissements.

Cliquez pour évaluer cet article !
[Total : 11 Moyenne : 4.5]

Vous souhaitez acheter votre 1ère cryptomonnaie facilement ?

Investissez dans la crypto Galeon par carte bancaire

Copyright © 2022 Galeon, tous droits réservés.

Suivez-nous